La méditation en 7 étapes

Sur le chemin de la réalisation du Soi

Nous vivons dans un monde à grande vitesse laissant peu de place pour la recherche intérieure et pourtant, la pratique de la méditation pourrait parfaitement s'intégrer dans nos vies. Créer un espace-temps pour libérer notre esprit de ses attaches et le plonger dans un état de pur amour,  c'est possible ! Cela demande toutefois un peu de préparation, puis de fermer les yeux et de regarder vers le Coeur...

Nombreux sont les articles rappelant les bénéfices (incontestables) de la médiation, mais rares sont ceux à la replacer dans son contexte. Peut être est-ce pour cela qu'insuffisamment préparées, certaines personnes n'y parviennent pas et finissent par se décourager.

Rappelons tout d'abord ce qu'est la méditation. Méditer c'est réaliser un état d'être où le mental est complètement vidé de ses perturbations extérieures. Plus de pensées, plus d'agitations, plus de projections passées ou futures, rien. On vide le contenu du mental et en même temps, on se connecte à notre coeur, à notre âme. Cette connexion nous plonge dans un état d'extase et de jouissance suprême car elle nous rapproche alors du véritable bonheur : Celui qui vient de l'intérieur.

Pour recevoir la méditation, il faut préparer son corps, ses sens et son esprit. En effet, parvenir à cet état n'est pas chose rapide, car la méditation ne peut être reçue qu’à la condition d’avoir réalisé différentes étapes préalables.

Étape par étape

Selon les 8 membres du Yoga (Ashtanga Yoga) de Pat-Anjali, l'atteinte d'un état de conscience plus évolué requiert l'observance perpétuelle de 8 directions. Ces directions devant être poursuivies dans un ordre donné, la méditation en est l’avant dernière.

1 - YAMA - nos relations avec les autres

Yama c'est notre éthique, notre façon d'être en société. Se préparer à recevoir la méditation demande de changer nos comportements, nos habitudes et nous conduit naturellement à la réflexion.

On trouve ici 5 points à observer :

  • AHIMSA: la non-violence
  • SATYA: la véracité
  • ASTEYA: l'honnêteté
  • BRAHMACHARYA: la modération
  • APARIGRAHA: la non-convoitise

2 - NIYAMA - notre relation avec nous-même

Niyama nous demande un travail constant sur notre façon d'agir et nous discipline au quotidien afin de transformer nos défauts en qualités.

On trouve alors 5 points:

  • SAUCHA: la propreté
  • SAMTOSHA: le contentement
  • TAPAS: l'ascèse
  • SVADHYAYA: la quête intérieure
  • ISVARAPRANIDHANA: l'abandon

3 - ASANA - la maitrise du corps

Pour beaucoup d'entre nous, il est difficile de rester assis plus de 2 minutes avec le dos droit sans avoir mal dans les jambes. Or il est est essentiel de renforcer notre base et l'alignement de la colonne pour favoriser la circulation de l'énergie, car c'est le long de cet axe que se trouve notre principale rivière énergétique.

La pratique régulière du yoga prépare à cette assise. On va aligner la tête dans son axe, renforcer le tronc, ouvrir le bassin, assouplir les jambes en vue de tenir correctement la position assise et se préparer à recevoir la méditation.

4 - PRÂNÂYAMA - la maîtrise de la respiration

Ce processus consiste à orienter le souffle, donc l’énergie vers les rivières principales de notre corps (les nâdis) pour les purifier. Pour cela, on peut notamment utiliser la respiration glottique pratiquée durant les postures (l’Ujjâyi) ou bien d’autres techniques de respiration telles que Anoluma Ujjâyi, Nâdi shodana ou surya bhedana…

5 - PRATYAHARA - la maîtrise des sens

Nos cinq sens nourrissent continuellement notre mental de toutes sortes de sollicitations extérieures peu propices à l’intériorisation. Pratyahara consiste à les mettre au service de notre intérieur; de les dompter.

Les 3 dernières étapes sont les fruits des précédentes. Ainsi, on ne fait que recevoir ces différents niveaux de conscience.

6 - DHARANA - la concentration

Si les 5 étapes précédentes ont été mises en application, on va recevoir un état de concentration parfaite. À cette étape, on ressent déjà une grande sérénité bien que le mental demeure en activité.

On peut encore évoluer vers l'instant présent...

7 - DHYANA - la méditation

La voilà l'étape tant attendue ! La méditation est le fruit d'un long travail sur soi et d'une immense foi dans la pratique. Cet état vient comme un cadeau, cela ne sert à rien de chercher à l'obtenir il en deviendrait inaccessible. Seul un travail assidu sur les précédents membres de l'ashtanga yoga permet de goûter aux fruits divins de la méditation.

Méditer, c'est l'arrêt des fluctuations mentales, c'est être là ici et maintenant sans aucune distractions. On baigne dans la quiétude, une profonde paix qui se fait ressentir dans chacune de nos cellules.

Et ce n'est pas fini, nous pouvons transcender cette étape...

8 - SAMADHI - la réalisation du Soi

Ultime étape, c'est la libération finale. On plonge dans un profond extase ou l'on peut contempler notre Soi, notre nature véritable. Il n'y a plus d'ego, plus de mental, plus d'identification au monde, on rompt les barreaux de notre "prison doré". Le nectar d'amour pur nous ai donné dans cette union avec la Totalité.

Nous sommes à la fin du chemin, nous avons atteins l'éveil. Cette expérience de félicité peut nous mener à guider les autres pour les aider à se réaliser eux aussi.

COMMENT PRATIQUER ?

Comme la méditation est un cadeau que l'on reçoit, il est donc nécessaire de travailler sur les 6 étapes qui la précèdent.

Je vous conseille tout d'abord de préparer votre corps à la méditation par 4/5 postures de yoga (environ 10 min), tout en installant votre respiration. Cela va fortifier les muscles du tronc, assouplir vos jambes et ouvrir votre bassin pour pouvoir être bien dans votre assise.

On peut alors se concentrer sur la respiration, sur des points lumineux dans le corps, sur des images... peut importe. Vous pourriez par exemple appliquer un exercice de concentration en fixant la flamme d'une bougie. Mais tout autre support peut également devenir un objet de méditation.

Dernière étape, restez en assise silencieuse (5 min) à recevoir la médiation.  Si l'état de méditation ne vient pas, ce n'est pas grave : recommencer les jours suivants. Il faut savoir être patient et persévérant.

Si la méditation a ses prérequis, elle en demeure pas moins simple, gratuite et accessible à tous. Elle nous permet d'être heureux et libre, alors pourquoi s'en priver ? 

Je vous propose cet exercice préparatoire, que vous pouvez essayer chez vous, et compte sur vous pour revenir me témoigner de votre propre expérience après cette pratique.

Pratique préparatoire à télécharger

Lola